Therapie

La muqueuse de l’intestin est le plus vaste et dynamique environnement immunitaire du corps humain. Le tube digestif comprend plus de 70% des cellules immunitaires de l'organisme et se caractérise par la production massive d'IgA sécrétoires qui assurent l’exclusion immune des pathogènes. Cette surface considérable de tissu muqueux est exposée de façon permanente à une grande quantité d’antigènes environnementaux inoffensifs issus de l'alimentation et du microbiote intestinal, et occasionnellement à des agents pathogènes. Le système immunitaire intestinal fait face à ces différents types d’antigènes par la mise en jeu de réponses immunes régulées et adaptées, mettant en jeu des processus de tolérance vis à vis des antigènes inoffensifs et une immunité protectrice vis à vis des agents infectieux ou pathogènes. La rupture de la tolérance au niveau de la muqueuse intestinale conduit au déclenchement précoce d’allergies alimentaires, de maladies inflammatoires chroniques intestinales, et de maladies autoimmunes pathologies en croissance dans les pays industrialisés.


 
 

Le foie a de nombreuses fonctions importantes dont certaines peuvent être liée à l’immunité. Il fabrique différentes protéines dont certaines ont un rôle direct ou indirect avec l’immunité. Par exemple :

  • la protéine C réactive (CRP) est un marqueur de l’inflammation synthétisée par le foie et utilisé en biologie pour détecter ou suivre un processus inflammatoire dans l’organisme. La CRP joue un rôle important dans l’immunité innée par ses propriétés d’opsonisation, d’activation du complément et de liaison aux récepteurs des immunoglobulines.
  • Le système du complément est un ensemble de protéines du sang, principalement sécrétées par le foie faisant partie de l'immunité innée. Le complément stimule l’inflammation et l'opsonisation, lyse directement les cellules pathogènes par formation du complexe d'attaque membranaire, recrute les lymphocytes B (initiant ainsi la réponse adaptative) ainsi que les macrophages phagocytant les pathogènes.

Il fabrique aussi la bile qui permettra d’éliminer le cholestérol en excès et certaines toxines et déchets de l’organisme.